• Une petite vidéo pour vous rappeler les risques de trop de stress ... Ou quand le BURN OUT guette ...

    Le BURN OUT peut endommager une vie de manière violente, il peut tuer aussi ....

    prenez soin de vous, soyez vigilants.... 

     

     

     

    https://m.youtube.com/watch?v=KtEfIgEdPIc&feature=player_embedded

    Stress et burn out


    4 commentaires
  • Je vous invite à découvrir le dernier livre de Laurent Gounelle, "le jour où j'ai appris à vivre". Bonne lecture et bon plaisir si vous décidez de lire ce roman..

     

    la 4° de couverture :

    "Et si tout commençait aujourd'hui ? Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle. C'est ce qui va arriver à Jonathan dans ce nouveau roman de Laurent Gounelle. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie. Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie."

    Un passage succinct sans trop dévoiler la quintessence du roman :

    "S'il était vraiment écrit qu'il mourrait jeune, alors il devait profiter pleinement de chaque instant, et non subir le quotidien en se lamentant sur son sort. Et si jamais la vie consistait seulement à profiter des plaisirs qu'elle peut offrir, il avait assurément choisi le bon lieu pour goûter des saveurs de ce monde. Il se donna un seul mot d'ordre : savourer chaque seconde sans jamais penser à la mort."

    le jour où j'ai appris à vivre

    A propos de l'auteur : 

    Laurent Gounelle est né en 1966. Après des études supérieures en sciences économiques, jeune cadre en entreprise, il ne se sent pas à sa place et décide de se consacré à sa passion pour l'être humain, se jetant dans les sciences humaines et notamment la psychologie et la philosophie. il prend la plume en 2006 "pour écrire une histoire qui permettrait de partager des idées qui lui tiennent à coeur sur la vie et la recherche du bonheur", c'est "l'Homme qui voulait être heureux". Il nous livre cette année son quatrième roman...

    Ce qu'il dit de son dernier roman sorti en septembre 2014 :

    "J'ai voulu écrire une histoire donnant l'envie irrésistible de vivre dès aujourd'hui selon nos aspirations profondes afin d'être pleinement satisfaits de notre existence." 

    le jour où j'ai appris à vivre


    1 commentaire
  • Dans un article du 5 janvier 2013, j'évoquais ce qu'est le coaching... Petit rappel et complément à l'usage de intéressés et des curieux...

     

    Le coaching est l’accompagnement d’une personne ou d’un groupe de personnes dans un processus de changement d’une situation de départ à une situation d’arrivée choisie par le client.

    Il favorise l’émergence et le développement de ressources et de solutions propres au coaché, dont il n’a pas toujours conscience, en vue de trouver de nouvelles solutions, élargir son champ du possible et avancer.

    le coaching et vous : une aide pour trouver votre voie

    le coaching est-il une technique de "bien-être" ?

    Le coaching s’inscrit dans une dynamique de changement vers un objectif «écologique», c’est-à-dire qui apporte du positif au coaché. La personne, guidée par son coach, entre en contact avec ses ressources, trouve des clés pour changer, évoluer, améliorer sa qualité de vie. Il me semble donc que le coaching fait partie des techniques de bien-être. 

    Qu'est-ce que le coaching personnel (coaching de vie) ?

    Le coaching de vie est une écoute active, un accompagnement basé sur la bienveillance et la confiance. Il vise à aider les personnes désireuses de prendre leur vie en main, se sentant un peu seules ou démunies face à un réel désir de changement. Le coaching de vie peut être très utile pour débloquer une situation, aider à atteindre un objectif réalisable. Il s’inscrit dans une démarche de développement, d’évolution, de mieux être.

    Qu'est-ce que le coaching d'entreprise ?

     

    Le coaching d’entreprise s’inscrit dans le cadre d’une demande d’une entreprise ou d’une organisation. Il est un processus qui favorise l’émergence et le développement de ressources et de solutions propres à chaque individu. La personne, ou l’équipe accompagnée, va élargir sa vision et acquérir davantage de discernement sur sa fonction / son rôle dans l’organisation. Ce coaching concerne aussi bien les managers que tous les acteurs de l’entreprise.

    le coaching et vous : une aide pour trouver votre voie

    Le coaching est un outil qui s'adapte à tous, que ce soit dans le cadre privé ou professionnel.

    Si vous souhaitez en savoir davantage, contactez-moi... edwige@clefsdevie.com

     

    www.clefsdevie.com

    le coaching et vous : une aide pour trouver votre voie

     


    1 commentaire
  • Estime de soi, Confiance en soi, Assertivité ...

    Si vous manquez d'une de ces compétences, votre construction sur le chemin de la vie se trouve compliquée...

    Le coaching peut vous permettre de trouver des clefs pour avancer sur votre chemin de vie vers plus d'harmonie, de congruence, de plaisir de vivre et partager...

    Le coaching pour vous aider à développer l'estime de soi, la confiance en soi, l'assertivité...

    Qu'est-ce que l'estime de soi?

    C'est le jugement que l’on porte sur sa valeur dans les différents domaines de la vie. C’est avoir conscience de ses forces et faiblesses, donc pouvoir prendre conscience de ses limites, les dépasser, et les développer encore davantage. C’est ce que l’on pense et ressent à propos de soi-même.

     Qu'est-ce que la confiance en soi?

    C'est le sentiment que l’on éprouve quand on sait qu’on peut compter sur soi-même pour faire face aux défis qui se présentent.

    Et l'assertivité, qu'est-ce?

    C'est la capacité de s’exprimer, de défendre ses besoins et ses droits avec bienveillance et dans le respect d'autrui. 

    Le coaching pour vous aider à développer l'estime de soi, la confiance en soi, l'assertivité...

    Alors, ...

    vous souhaitez être acteur de votre changement, de votre épanouissement ?

    vous recherchez des clefs pour vous investir dans une démarche de développement appropriée ?...

    Contactez-moi, je peux vous aider... 

    Le coaching pour vous aider à développer l'estime de soi, la confiance en soi, l'assertivité...

    http://www.clefsdevie.com/

     

     


    1 commentaire
  • Une citation sous forme de pictos pour avancer sur le chemin du bonheur...

    bonne journée à tous ... 

     

    Des clefs ou comment avancer sur le chemin du bonheur

    Des clefs ou comment avancer sur le chemin du bonheur


    1 commentaire
  • Je partage un article de Dominique Pir publié en 2009...

     

    Quelques clefs pour penser

    "Pensez un peu plus à vous !
    Souvent, nous passons d'une activité à une autre, sans nous accorder la moindre parenthèse. Pourtant il faut savoir dire "Stop" ! Car profiter de la vie, c'est aussi se faire plaisir ! Pourquoi est-il important de couper les ponts de temps en temps ? Comment prendre enfin soin de soi ?


    Nous avons parfois l’impression que la vie passe trop vite, qu’elle nous échappe, et que nous n’en profitons pas assez. Or, ne pas passer à côté de sa vie, c’est avant tout ne pas passer à côté de soi-même ! Pour que notre quotidien conserve sa saveur, il nous faut prendre soin de soi-même, s’écouter un peu...

    Difficile d’avoir une minute à soi…

    Notre société ne nous encourage guère à "décrocher" pour nous tourner vers nous-même. Elle nous assaille de bruits, de décisions à prendre, de travail et de pressions en tout genre. Elle parvient même à nous convaincre qu’il ne peut pas en être autrement.

    De plus, prendre soin de soi est en général assimilé à l’égoïsme. Or, si l’égoïsme est un enfermement sur soi, s’occuper de soi-même témoigne, tout au contraire, d’une attitude intérieure d’ouverture, à soi comme à ce qui nous entoure. Si l’on est capable d’attention, d’écoute, de respect, de force de caractère et de sens des responsabilités vis-à-vis de soi-même, on en est aussi capable vis-à-vis des autres…


    S’occuper de soi, c’est aussi bon pour les autres !

    Cultiver le respect de soi, c’est la base du respect que l’on porte aux autres. Prendre soin de soi-même rejaillit de façon positive sur tout notre entourage :

    En prenant en charge nos propres besoins, nous cessons d’attendre que les autres y pourvoient. Les autres ne sont en effet pas responsables de nos besoins et de nos attentes ;
     
    En refusant de nous laisser happer par le monde extérieur, en respectant nos besoins et notre rythme propre, toute une partie étouffée de nous-même reprend ses droits, en particulier les dimensions affectives, intuitives, créatrices. Sans ces aspects, notre relation au monde devient mécanique, stéréotypée et sans beaucoup de saveur. S’accorder un peu d’attention nous rapproche de notre équilibre intérieur, ce qui profite à nos proches et nous rend moins vulnérables aux aléas de la vie.

    L’engouement actuel pour les lieux où l’on est censé se ressourcer traduit bien le besoin de nombreuses personnes de se dégager du tourbillon de leurs habitudes.

    Mais faire une retraite spirituelle n’est pas le seul moyen de retrouver le calme intérieur et prendre soin de soi. Cela peut se vivre plus simplement, au quotidien.

    Prendre soin de soi, comment ?

    Besoin de solitude ? De présence affectueuse ? D’évasion ? De nature ? D’activités physiques ? De repos ? De fête ? Besoin de ne rien faire, peut-être ? Quelle que soit la forme de "ce qui est bon pour vous", l’important, c’est d’y prêter attention :

    Mettez-vous à l’écoute de vos besoins physiques, psychiques et affectifs. Cela permet de faire le point et de sentir ce qui serait bon pour vous…

    Sachez dire "stop" aux sollicitations extérieures ;

    Pensez un peu plus à vous !

    Accordez-vous des pauses, des espaces vacants. Placer ces "entractes" en tête de liste de vos priorités…

    Programmez-les et notez-les sur votre agenda au même titre que vos autres rendez-vous ;

    Gardez en mémoire les objectifs que vous vous étiez fixés car il est rarement possible de satisfaire nos besoins dans l’instant. Dès que possible, il faut se donner les moyens de les satisfaire et de les intégrer à votre vie.

    Ces bonnes résolutions ne sont pas toujours faciles à tenir mais avec un peu de volonté et de discipline, on en retire très vite un bien-être fou. Alors n’hésitez pas à prendre plus souvent soin de vous !"...

    N’attendez pas d’être épuisé pour vous occuper de vous. Essayez de lâcher prise sur toutes vos obligations à soutenir les autres. Ainsi, vous serez moins triste ou moins en colère, quand la reconnaissance n’est pas au rendez-vous.

     

    Un petit exercice de chaque jour : Trouvez du temps pour vous. Offrez-vous des moments de bien-être, avec comme seul mot d’ordre : vous faire plaisir. Mettez-vous à l’écoute de vos véritables besoins… Et comblez-les en prenant soin de ne pas donner prise à la culpabilité qui pourrait bien surgir ! 

    Quelques clefs pour penser

     


    1 commentaire
  • Je partage avec vous cette jolie lecture d'Erik Orsenna.

    L'auteur nous fait découvrir un joli conte à travers ce petit livre sur la langue, ses mots et leur agencement. 

    La Grammaire est une chanson douce est un ouvrage éducatif au registre léger dont le but est de faciliter l’appréhension du vocabulaire et de la grammaire chez les enfants. En d’autres termes, l’ouvrage est une étude de grammaire en forme de contes. Orsenna connecte le plaisir d’apprendre à l’éducation, faisant ainsi de l’enseignement de la langue française un voyage plein d’aventures à suivre pour les plus petits. 
    A lire et relire absolument et faire découvrir aux enfants pour, peut-être, leur donner le goût de la grammaire, de la lecture aussi.... 

    La grammaire est une chanson douce

    La grammaire est une chanson douce est une fantaisie joyeuse. Jeanne, la narratrice, pourrait être la petite sœur d'Alice, l'héroïne de Lewis Caroll, précipitée dans un monde où les repères familiers sont bouleversés.

    Avec son frère aîné Thomas, elle voyage beaucoup : leurs parents sont séparés et vivent chacun d'un côté de l'Atlantique. Un jour, leur bateau fait naufrage et, seuls rescapés, et privés de leurs mots, ils échouent miraculeusement sur une île inconnue. Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvriront un territoire magique où les mots mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient.

    C'est une promenade dans la ville des mots, pleine d'humour et de poésie, où les règles s'énoncent avec légèreté. Les tribus de verbes et d'adjectifs, les horloges du présent et du passé s'apprivoisent peu à peu, au rythme des chansons douces de Monsieur Henri. 

    Et pour continuer, vous pouvez également savourer "les chevaliers du subjonctif", "la révolte des accents", "Et si on dansait" et "la fabrique des mots" du même auteur et avec les mêmes personnages et de nouveaux au fil de chaque histoire.

    Bonne lecture...

    La grammaire est une chanson douce

     


    1 commentaire
  • Petit partage de mots de Christophe André, ou quelques clés pour s'alléger...

     

    alléger sa vie psychique , ou comment vivre au présent

     

    "Le constat : overthinking et prise de tête ! Pensées, contraintes, problèmes vous occupent l’esprit en permanence. Vous vous endormez et vous réveillez avec. Et il n’y a pas que le présent : vous repensez aussi au passé, à ce qu’il aurait fallu faire ou dire... Ne rien faire ou laisser faire, quelle angoisse ! Vous vous repassez le film de toute situation, comme s’il fallait chasser de votre existence toute forme d’ennui, de non-activité ou de non-réflexion.

     

    Le conseil : débrayez ! Certes, vous devez réfléchir à ce que vous faites ou projetez. Mais tous les travaux sur le psychisme montrent que, au- delà d’un certain temps de réflexion, nous suivons deux tendances : ressasser (recycler nos pensées sans déboucher sur une solution) et entasser (réflexions, lectures, occupations mentales). Cette suractivité est source de créativité et de compréhension, mais elle doit se nourrir de moments de récupération, de présence à l’instant.

     

    Au quotidien : trois axes – relaxation, méditation, acceptation – sont à travailler plusieurs fois par jour pendant quelques minutes, où que vous soyez.

    Relaxation : appuyez sur « pause », fermez les yeux, respirez profondément, relâchez vos muscles (épaules, visage).

    Méditation : ramenez doucement votre esprit dans l’instant présent (pas au futur, dans ce que vous avez à faire, ni au passé, dans ce que vous auriez dû faire). Sans chercher à l’endiguer, observez le flot de vos pensées, comme un passant regarde le fleuve depuis la berge. 

    Acceptation : intégrez le fait que vous ne pourrez jamais tout faire, régler tous les problèmes, acceptez-le avec le sourire, puis revenez à l’action, tranquillement et sereinement."

     

    A vous de jouer....

     

    alléger sa vie psychique , ou comment vivre au présent

     


    1 commentaire
  • Pour se détendre, se faire plaisir, s'instruire, prendre un moment pour soi, il est bon parfois de lire.....

    Plaisir de mots qui s'enchaînent et se lient, nous enseignent un savoir ou tissent une intrigue...

    Désir de suspendre le temps pour que dure le plaisir de cette rencontre avec un sujet ou des personnages...

    Lire c'est aussi prendre un moment pour soi, le savourer, le faire durer, l'accompagner d'une tasse de thé fumant....

    Savourer le moment présent et l'évasion de la lecture....

    Alors, n'hésitez plus... Accordez vous ce moment de détente, de plaisir ou d'instruction... 

    Profitez et partagez vos lectures, vos plaisirs...

    Belle journée à tous...

    Plaisir de lire, plaisir pour soi, plaisir à partager....

    Plaisir de lire, plaisir pour soi, plaisir à partager....

     


    1 commentaire
  • En cette journée du bonheur, je partage un article de Thomas d'Ansembourg, psychothérapeuthe sur la thématique, et si le bonheur résidait dans l'apprentissage de nos crises....

    « Le bonheur, cela s’apprend ! Comme une langue étrangère, ou comme conduire une voiture…  Accéder au bonheur, cela n’arrive pas sans effort. Nous avons appris à ressasser ce qui ne va pas. Mais nous n’avons pas appris à accueillir le bonheur » .

    « Je ne dis pas que l’expérience du malheur est une condition sine qua non à celle du bonheur, mais je constate que les personnes qui ont souffert, si elles ont travaillé sur cette souffrance, ont développé une certaine acuité au bonheur. Elles peuvent mieux le capter. Elles ont élargi leur champ de perception ».

    "Pour cela, encore faut-il savoir « faire ses deuils ». « Si je refuse de faire les deuils des moment pénibles de ma vie, si je refuse de pleurer ce qu’il y a à pleurer, de vivre ma colère, alors ces deuils vont m’habiter ma vie entière »

    "Car c’est bien vers une paix intérieure qu’il faut tendre, en vivant le moment présent, et non en se projetant sans cesse vers un illusoire bonheur futur. « Il y a des petits bonheurs qui sont des grands bonheurs »"

    Je vous joins l'intégralité de l'article (qui contient également des petits exercices pratiques) sur le lien ci dessous et je vous en souhaite bonne lecture.

    http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Bonheur/Articles-et-Dossiers/Le-bonheur-ca-s-apprend/Le-bonheur-est-dans-nos-crises

    Sachez identifier et dépasser vos moments de crises, accueillir et vivre vos émotions sans tabou pour vous en  "enrichir" afin de reconnaître les petits plaisirs et ainsi accéder aux petits bonheurs du quotidien...

    l'apprentissage du bonheur...

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires