• Ce que nous disent nos émotions

    Ce que nous disent nos émotionsA quoi servent nos émotions? 

    Dans notre monde occidental, nombre de personnes pensent qu’il ne faut pas montrer ses émotions. Alors, les gérer signifierait les dompter, les contrôler, les refouler ? C’est ainsi que la pression peut tranquillement et insidieusement monter en soi.

    Et oui, c’est lorsqu’on les réprime que les émotions prennent le contrôle de notre vie.

    Les émotions ont une fonction, une utilité à nous transmettre. Pour savoir gérer ses émotions, il faut les connaître.

    Une programmation ...

     Les émotions et leur expression ont été programmées dans le cerveau humain. 
Une émotion forte naît dans la profondeur du cerveau, puis elle est tempérée ou filtrée surtout par les lobes frontaux. La stimulation de zones cérébrales, spécifiques à chaque émotion, agit par l’intermédiaire de neuromédiateurs (adrénaline, sérotonine, endorphines) ou d’hormones (cortisol, androgènes).

      

    Les émotions de base sont la joie, la colère, la tristesse, la peur, le dégoût, la surprise

    - La joie est source de motivation

    - La colère permet de poser les limites de ce qu’on accepte ou pas, elle est garante du respect de soi. Elle permet de sortir des situations enlisantes

    - La tristesse est un passage transitoire d’une ancienne à une nouvelle situation

    - La peur est un ressenti, une appréhension, une inquiétude qui appelle à la prudence, à des mesures de protection.

    - Le dégoût permet de repousser ce qui est hostile ou néfaste. C’est aussi une mesure de protection et de développement de l’espèce.

    - La surprise informe de ce qui se passe de surprenant, de nouveau.

      

    Une émotion associe :

    - des sensations physiques (modification du rythme cardiaque, du tonus musculaire, de la vigilance, de la sudation…)

    - des représentations mentales.

    - des  réponses motrices spécifiques (allant de la crispation des muscles du visage à la fuite ou à l'attaque, pour le cas d'une situation menaçante ; du sourire au fait de "sauter de joie" dans une situation agréable).

     

    Les émotions ont aussi une dimension sociale. Notamment, la composante d'expression motrice et faciale permet de communiquer à autrui l'ébauche d'action de l'individu.

    De là, deux aspects sont à considérer :

    - la capacité à reconnaître les émotions chez autrui (notamment, expression faciale, mais aussi posture générale).

    - la connaissance des situations émotionnelles (causes des émotions).

     

    Ressentir ses émotions, c’est savoir où cela se passe dans le corps, comment le ressenti se manifeste, apprendre à nommer le ressenti. Il s’agit de se connecter à soi pour identifier, comprendre, nommer ce qui se passe.

     

    * Ecouter ses émotions, ses sentiments   (pour s’accepter, il est nécessaire d’accepter ce qu’on ressent, cela ne veut pas dire aimer ce qu’on ressent) 

    Reconnaître que l’émotion ou le sentiment est là.

    L’accepter (« il est à moi que je l’aime ou non »)

    L’expérimenter en restant en contact avec

    Où cela se situe dans mon corps ?

    Que ressentirais-je si j’acceptais de ressentir cette émotion, ce sentiment ?

    Respirer dans l’émotion, le sentiment.

    Et se dire : « En ce moment, je suis en train de ressentir…..

                    Et j’accepte de ressentir…

                    Et en faisant cela, je m’accepte moi-même ».

     

    Ce que nous disent nos émotions

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :